Notre projet Physio

En réponse aux violences obstétricales de plus en plus dénoncées par les familles et les équipes de périnatalité dans les médias, nous avons souhaité vous présenter notre collectif : «  les Cafés Physio Rhône », notre histoire et nos actions, à travers cette rubrique.

Nous sommes un collectif métissé de parents, de sages-femmes libérales et hospitalières, d’associations d’usagers, d’artistes, de professions paramédicales. Nous nous réunissons depuis 3 ans à Lyon.  A nos débuts, en 2014, nous souhaitions créer une maison de naissance dans la région lyonnaise. Ce projet n’a pas pu aboutir, mais nous avons continué à nous rencontrer, partager nos envies, nos témoignages, nos lectures, nos rêves, autour du sujet qui nous réunissait : la naissance respectée.

Notre collectif se réunit donc encore aujourd’hui tous les deux mois. Nous avons appelé ces rencontres : les « Cafés Physio ».

« Physio », qu’est-ce que cela signifie ?

Voici la définition de l’OMS : l’accouchement physiologique est défini comme un « accouchement normal, à condition qu’il soit à faible risque. Il nécessite seulement l’observation attentive d’un accoucheur-euse  qualifié-e, capable de déceler les signes précis de complications. Il ne requiert aucune intervention, seulement des encouragements, un soutien et un peu de tendresse. »

Les Cafés Physio sont des rencontres ouvertes à tout le monde et des espaces d’échanges et de création. Ce sont des cafés citoyens pour s’emparer de ce sujet de société, pour confronter et enrichir nos points de vue et nos expériences. Et ce sont aussi des laboratoires d’intelligence collective pour créer des actions de sensibilisation et d’information.

Nous avons ainsi réalisé une brochure imprimée en 10.000 exemplaires, financée par une campagne de crowdfunding et distribuée gratuitement lors de salons, meeting, dans des lieux de passage et des cabinets de soin.
Nous débordons d’idées : proposer une émission sur la bientraitance obstétricale avec « Les pieds sur Terre », présenter des conférences dans les écoles de sages-femmes (l’accompagnement de la physiologie n’étant pas enseignée dans ces écoles en France), faire un remake « physio » de l’émission Baby-Boom, poster des vidéos virales sur les réseaux sociaux, et ce site internet avec un annuaire praticien en label « physio ».

Aujourd’hui nous souhaitons à la fois continuer à dénoncer les violences et en même temps rendre visibles toutes les bonnes pratiques de « bientraitance obstétricale » qui existent déjà !
Des sages-femmes, des maisons de naissances, des obstétriciens, des plateaux techniques dans des maternités, des équipes médicales, des associations d’usagers, des familles s’engagent et militent pour cela. Nous en faisons partis.

Notre démarche vise à éveiller des questionnements auprès des futurs parents :
Que voulons-nous vivre comme naissance, quelles sont mes limites, mon appréhension de la douleur, qui suis-je, comment nos échanges dans le couple peuvent se  construire autour de ce projet, de quoi avons-nous envie ?
Les équipes médicales, la sage-femme libérale ou l’accompagnante à la naissance (la doula) peuvent  accompagner cet événement en aidant à construire le projet de naissance.
Pour cela, nous souhaitons également porter ces questionnements auprès des équipes de périnatalité.

 

Nous sommes pour la « bientraitance obstétricale ».